Dans les bois éternels

Author Topic: Dans les bois éternels  (Read 10301 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Nao/Gilles

  • Admin
De Vargas, je ne connais que Sous les vents de Neptune, mais le personnage d'Adamsberg est vraiment très chouette, attachant et tout.
Elle est un auteur plutôt original dans son genre.
Par contre je ne comparerais pas le style à celui de Pratchett... Ou alors, Adamsberg = Vimaire ? :p

Offline Nao Asakura

  • Modérateur
Pas tant dans le style que dans les idées, l'univers et les personnages tordus.
Effectivement, dans mon esprit, Adamsberg rejoint tous ces flics maudits, et entre autres Vimaire.

J'avais écrit quelque trucs sur un parallèle entre plusieurs de ces figures, mais c'était pas concluant.

Sous les vents de Neptune
il est chouette, et les Canadiens sont excellents, mais c'est pas mon préféré.

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Bah moi j'ai vu l'adaptation TV et j'avais bien accroché, quoi...
Peut-être pas assez pour me plonger dans les bouquins, cela dit. En poche un jour, peut-être.

Offline Nao Asakura

  • Modérateur
Bah moi j'ai vu l'adaptation TV et j'avais bien accroché, quoi...
Peut-être pas assez pour me plonger dans les bouquins, cela dit. En poche un jour, peut-être.
Urk. Je ne dirai rien.

J'adoooore Vargas !  :waouh:

Ce qui me plait le plus et ce qui montre à quel point les personnages sont tous exceptionnels c'est que rapidement je me fiche de l'intrigue, de qui a tué et de comment. Seul compte les personnages et le style de l'écrivaine.
Le meilleur exemple à mes yeux (dans : Dans les bois éternels) est la rencontre en Adamsberg le Pyrénéen et un groupe de chasseurs normands ... je ne me lasserai jamais du personnage du "poncteur", je me roule par terre à chaque relecture ! (eh voui, comme l'intrigue m'interesse peu je l'oublie, donc j'ai tendance sans trop m'en rendre compte à relire plusieurs fois le même roman  :^^;:).

Par contre chaque nouveau roman est une petite déception. Adamsberg devient peu à peu caricatural (déjà qu'à la base ...) et l'auteur se doit de refaire un résumé de la personnalité de son héros pour les nouveaux venus. Pour les habitués les 20 premières pages sont d'un ennui profond ce qui est plus que dommage dans un roman policier.

Sinon étonnament mon préféré est celui où Adamsberg n'apparait qu'à la fin et où les héros sont trois historiens déconnectés (proche de l'informaticien geek sous certains aspects)  : Debout les morts.
Mes personnages préférés et de très loin !!  :waouh:




Offline Nao/Gilles

  • Admin
Ah ça peut être sympa, Debout les morts...

Mais bon moi en ce moment je suis à fond sur Le monde inverti.

Offline Nao Asakura

  • Modérateur
Par contre chaque nouveau roman est une petite déception. Adamsberg devient peu à peu caricatural (déjà qu'à la base ...) et l'auteur se doit de refaire un résumé de la personnalité de son héros pour les nouveaux venus. Pour les habitués les 20 premières pages sont d'un ennui profond ce qui est plus que dommage dans un roman policier.
Je suis pas vraiment d'accord, je trouve au contraire qu'Adamsberg a beaucoup évolué, depuis les nouvelles de Coule la Seine ; okay, il y avait un peu des redites, dans celui-là, mais c'est surtout les notes qui étaient chiantes (pour expliquer la relation Adamseberg/Retancourt). J'aime pas les notes, je trouve ça commercial et faible. Mais bon, quand on arrive à un univers aussi développé, il vaut mieux parfois baliser un peu pour ne pas perdre des lecteurs en route.
Sinon étonnamment mon préféré est celui où Adamsberg n'apparait qu'à la fin et où les héros sont trois historiens déconnectés (proche de l'informaticien geek sous certains aspects)  : Debout les morts.
Il n'apparait pas, Adamsberg, dans Debout les morts.
Mais je reconnais que celui-là est pas mal non plus ; j'adore les Evangélistes, qui, pour le coup, sont vraiment caricaturaux.

ah tiens j'étais persuadé qu'à la fin Adamsberg était le flic qui venait arrêter le grand méchant .. quand je dis que j'oublie les intrigues.  :mdr:

A propos d'Adamsberg, c'est dans le tout dernier qu'il a franchement commencé à me sortir par les yeux. J'aime de moins en moins le personnage et je persiste à trouver que le début du roman (je vais m'en tenir au dernier vu que je ne connais pas bien l'ordre de publication) est un peu barbant pour les habitués ... mais je comprends tout à fait la nécessité de "baliser" comme tu dis.
En tout cas j'ai peu aimé Un Lieu incertain ... j'espère que le prochain donnera un nouveau souffle à cet univers.

Nao : alors ? tes premières impressions sur Le Monde inverti ?


Offline Nao Asakura

  • Modérateur
A propos d'Adamsberg, c'est dans le tout dernier qu'il a franchement commencé à me sortir par les yeux. J'aime de moins en moins le personnage et je persiste à trouver que le début du roman (je vais m'en tenir au dernier vu que je ne connais pas bien l'ordre de publication) est un peu barbant pour les habitués ... mais je comprends tout à fait la nécessité de "baliser" comme tu dis.
En tout cas j'ai peu aimé Un Lieu incertain ... j'espère que le prochain donnera un nouveau souffle à cet univers.
Celui-là c'est le prochain sur ma liste, j'attends la fin des partiels pour l'ouvrir, mais je sens que je vais pas tenir...